Suivez-nous !

En cas d'urgence contactez l'hôtel de ville
450-248-2440 poste 221
Info Alerte Bedford

Notre ville

La Ville de Bedford, une petite ville en campagne où il fait bon vivre.

Bedford, une petite ville en campagne où vous trouverez tous les services à la portée de main. À la marche ou à vélo, vous avez accès à des commerces, restaurants, services de santé, des activités de loisirs et plus encore.

Localisée dans la portion sud-ouest de la MRC Brome-Missisquoi, à 70 km de Montréal, 45 km de Saint-Jean-sur-Richelieu et 16 km de la frontière américaine, la Ville de Bedford concentre une population de 2556 habitants et couvre une superficie de 4,57 kilomètres carrés.

Cette agglomération urbaine est un important centre de service commercial et industriel spécialisé dans l’agroalimentaire. Implantée de part et d’autre de la rivière aux Brochets, la Ville de Bedford est localisée au croisement d’un important carrefour constitué des routes 202 et 235. Ces deux axes routiers donnent accès aux villes de Cowansville et Farnham et établissent un lien avec les autoroutes 10 et 35. De plus, à 12 km à l’ouest de la Ville se trouve la route 133 et maintenant la 35 donnant accès à Saint-Jean-sur-Richelieu au nord et à la frontière américaine au sud.

 

Notre histoire

1780

Le développement du territoire sur lequel prend place la Ville de Bedford remonte à 1780, période au cours de laquelle de nombreux loyalistes fuyant la révolution américaine (1776-83), sont venus s’établir dans la région. À la suite de cette première amorce de développement, des immigrants d’ascendance britannique se sont successivement implantés dans le comté. À partir de 1850, le peuplement des seigneuries de la vallée du Saint-Laurent allait s’étendre dans l’arrière-pays et une importante vague d’immigration canadienne-française allait changer le visage de la région.

1801

Le canton de Stanbridge, dont Bedford fait partie, fut créé en 1801. Cette même année Stephen Lampman achète les lots 1701 à 1707 situés en aval de l’actuel pont Zéphir-Falcon. Cette acquisition fait de lui le premier citoyen de la ville de Bedford.

1804

À l’origine appelée « Stanbridge Falls », l’agglomération s’est développée en raison de la présence de la rivière aux Brochets. Cette rivière était pourvue d’un dénivelé de quelques 24 mètres sur une distance de 1,5 km offrant une puissance hydraulique considérable. En 1804, Abram Lampman, fils de Stephen, fut le premier industriel à s’établir en bordure de la rivière en construisant une scierie. Par la suite d’autres scieries s’installèrent et la construction de digues permit à de nombreuses industries de s’implanter telles que, meuneries, tanneries, manufacture de fabrication d’outils de ferme, de haches, de scies, fonderies etc. Cet essor industriel eut pour effet d’attirer de nombreux travailleurs accompagnés de leurs familles.

1825

En 1825 le nom de Bedford est donné en remplacement de celui de « Stanbridge Falls » et c’est en 1855 que Bedford devint le chef-lieu du comté de Missisquoi tel qu’on le connaît aujourd’hui. En 1879 on rapporte que « Cet important village, d’environ un mille de long, est le plus populeux du comté, dont il est le chef-lieu et se trouve dans le vaste et riche canton de Stanbridge. » En quelques années la ville progressa aussi rapidement en population qu’en ressources matérielles.

1890

Incorporée le 1er mai 1890, la Ville de Bedford affiche un caractère urbain dès le tournant du siècle. Ainsi, la concentration d’activités économiques tant administratives, manufacturières que commerciales lui a permis de poursuivre son développement.