Historique de Bedford - Ligne du temps

Historique

En 1791, la Couronne britannique fit arpenter le territoire du Canton de Stanbridge dans le but de le concéder aux nouveaux arrivants de la Grande-Bretagne et de l’Irlande, au début du 19ième siècle.

La volonté politique d’alors était d’augmenter la population d’origine anglophone dans les seigneuries voisines de Bedford, jusqu’alors occupées par les Canadiens français. La province du Bas Canada a donc été créée par l’Acte constitutionnel de 1791. L’année suivante, le territoire fut divisé en 21 comtés électoraux.

En 1801, les arpenteurs établirent la superficie du Canton de Stanbridge dont Bedford fera partie. Les cantons étaient découpés, idéalement, en dimension de 10 milles de long par 10 milles de large. Le premier colon installé sur les lieux y arriva en 1804.

Le cours d’eau, déjà identifié en 1873 sous le nom de « la rivière du brochet » , formant bon nombre de chutes et rapides, ainsi que le territoire où s’est établi ce colon, portaient à cette époque le nom de Stanbridge Falls. Grâce au pouvoir hydraulique de la Rivière aux Brochets, de nombreuses industries se sont installées sur les berges de ladite rivière, profitant de l’énergie générée par les moulins à eau. Ceci eut pour effet d’attirer de nombreux travailleurs et leurs familles entre 1850 et 1875, pour peupler le territoire.

La Corey Needles Co. Ltd (1885), qui passa aux mains de la compagnie Excelsior Needle Co. de Torrington en 1913 puis de l’usine Exeltor inc., ainsi que la Bedford Manufacturing Co. (1895-1933), sont en grande partie responsables de l’afflux de population dans la ville de Bedford, grâce à un grand nombre d’emplois offerts par ces compagnies.